Nos valeurs 


« Les familles, l'Etat, les collectivités locales, les établissements publics, les organismes de sécurité sociale, les associations, les groupements, organismes et entreprises publics et privés associent leurs interventions pour mettre en œuvre l'obligation prévue à l'art. L 114-1, en vue notamment d'assurer aux personnes handicapées toute l'autonomie dont elles sont capables. A cette fin, l'action poursuivie vise à assurer l'accès de l'enfant, de l'adolescent ou de l'adulte handicapé aux institutions ouvertes à l'ensemble de la population et son maintien dans un cadre ordinaire de scolarité, de travail et de vie. Elle garantit l'accompagnement et le soutien des familles et des proches des personnes handicapées. »

Source : Art. L 114-2 du CASF modifié par la loi du 11 février 2005.

L’ADAPEI-AM affirme la place de la personne accompagnée et son parcours de vie au cœur des actions associatives et du fonctionnement des établissements et services. Les modes d’accompagnement, ainsi que les prestations de nos établissements et services concourent, par leur diversité, à répondre aux besoins et attentes spécifiques de chaque personne accueillie.

Toute personne bénévole ou professionnelle impliquée dans les missions et finalités de l’Association, adhère aux valeurs fondamentales de l’ADAPEI-AM sur la promotion et le droit des personnes handicapées.

L’ADAPEI-AM s’attache à promouvoir et mettre en œuvre ce qui peut être nécessaire au meilleur développement physique, intellectuel et moral des personnes handicapées mentales, ainsi qu’à favoriser leur épanouissement.

L’ADAPEI-AM adhère à la charte pour la dignité des personnes handicapées mentales adoptée lors du 29ème Congrès de l’UNAPEI en 1989.

« La bientraitance est une culture inspirant les actions individuelles et les relations collectives au sein d’un établissement ou d’un service.(…).
La recherche de bientraitance est une dynamique qui appelle de la part des professionnels, des usagers et de leurs proches, et des autres parties prenantes de l’intervention, une réflexion et une collaboration continues à la recherche de la meilleure réponse possible à un besoin identifié à un moment donné. »
Source ANESM : RBPP Bientraitance - définition et repères pour la mise en œuvre.

La prévention de la maltraitance et la promotion de la bientraitance constituent un élément majeur de l’accompagnement dans nos établissements et services. Des actions spécifiques à l’attention des personnels sont régulièrement mises en œuvre, afin de faciliter l’identification et la résolution de difficultés éventuelles et de conforter les personnels dans leurs bonnes pratiques.

L'ADAPEI-AM a pour buts :

1 - de poursuivre au sein de l'UNAPEI la défense morale et matérielle des personnes en situation de handicap : enfants, adolescents ou adultes présentant une déficience intellectuelle ou psychique, avec ou sans troubles associés ;

2 - d'apporter aux familles ayant un enfant, adolescent ou adulte en situation de handicap l'appui moral et matériel dont elles ont besoin, de développer entre elles un esprit d'entraide et de solidarité, et de les amener à participer activement à la vie associative ;

3 - d’engager toute action de partenariat, de concertation et/ou de médiation visant à favoriser l’intégration et l’exercice de la citoyenneté de la personne en situation de handicap ;

4 - de promouvoir et de mettre en œuvre ce qui peut être nécessaire pour le meilleur développement physique, intellectuel et moral des personnes en situation de handicap, de favoriser leur plein épanouissement et dans toute la mesure du possible, leur insertion professionnelle et sociale. Pour ce faire, elle peut agir auprès des Pouvoirs Publics, Administrations, élus et tous organismes constitués ;

5 - de créer et de gérer des établissements et services appropriés :

- assurant l'éducation, la rééducation, l'adaptation, la formation professionnelle, la mise au travail, l'insertion sociale, l'hébergement et l’accompagnement de la personne en situation de handicap tout au long de son parcours de vie ;

- pratiquant des activités économiques conformes aux objectifs des établissements et services de travail protégé, ainsi que toute autre activité qui serait prévue par la loi ;

- organisant toutes activités dans le cadre des loisirs de la personne en situation de handicap.

Imprimer