L'organigramme fonctionnel de Direction de l'ADAPEI-AM


organigramme

Imprimer

  • association slide 1

Qui sommes-nous ? picto home


L'Association Départementale des Parents et Amis de Personnes Handicapées Mentales des Alpes-Maritimes, désignée par le sigle ADAPEI-AM, est une association à but non lucratif fondée le 22 avril 1955, conformément aux dispositions de la loi de 1901. Sa déclaration a été publiée au Journal Officiel du 29 avril 1955. Elle est affiliée à l’UNAPEI, reconnue d’utilité publique.


L’Association accueille et accompagne des personnes handicapées mentales de l’enfance à l’âge adulte sur l’ensemble du territoire des Alpes-Maritimes. L’ADAPEI-AM a été créée par des parents d’enfants et d’adultes en situation de handicap ; elle a su tout au long de ces années conserver son Identité, préserver ce pourquoi elle a été fondée.

L’identité parentale est la caractéristique reconnue de notre Association, dont la légitimité se fonde non seulement sur ses valeurs et finalités, mais aussi sur la cohérence de son fonctionnement avec celles-ci, sur sa capacité à mobiliser pleinement toutes ses parties prenantes et les acteurs de son environnement pour la réalisation de ses buts. Cette légitimité s’évalue au regard des actions qu’elle réalise, le respect de sa vocation et la qualité du service qu’elle rend aux personnes accueillies.

L'ADAPEI EN CHIFFRES AU 1ER JANVIER 2015 :

  • 1911 Places financées
  • 614 Adhérents
  • 29 Administrateurs - Membres actifs
  • 916 Salariés (en ETP)
  • 69 308 152 € Budget prévisionnel global 2015

Télécharger la liste des établissements

Imprimer

Nos valeurs 


« Les familles, l'Etat, les collectivités locales, les établissements publics, les organismes de sécurité sociale, les associations, les groupements, organismes et entreprises publics et privés associent leurs interventions pour mettre en œuvre l'obligation prévue à l'art. L 114-1, en vue notamment d'assurer aux personnes handicapées toute l'autonomie dont elles sont capables. A cette fin, l'action poursuivie vise à assurer l'accès de l'enfant, de l'adolescent ou de l'adulte handicapé aux institutions ouvertes à l'ensemble de la population et son maintien dans un cadre ordinaire de scolarité, de travail et de vie. Elle garantit l'accompagnement et le soutien des familles et des proches des personnes handicapées. »

Source : Art. L 114-2 du CASF modifié par la loi du 11 février 2005.

L’ADAPEI-AM affirme la place de la personne accompagnée et son parcours de vie au cœur des actions associatives et du fonctionnement des établissements et services. Les modes d’accompagnement, ainsi que les prestations de nos établissements et services concourent, par leur diversité, à répondre aux besoins et attentes spécifiques de chaque personne accueillie.

Toute personne bénévole ou professionnelle impliquée dans les missions et finalités de l’Association, adhère aux valeurs fondamentales de l’ADAPEI-AM sur la promotion et le droit des personnes handicapées.

L’ADAPEI-AM s’attache à promouvoir et mettre en œuvre ce qui peut être nécessaire au meilleur développement physique, intellectuel et moral des personnes handicapées mentales, ainsi qu’à favoriser leur épanouissement.

L’ADAPEI-AM adhère à la charte pour la dignité des personnes handicapées mentales adoptée lors du 29ème Congrès de l’UNAPEI en 1989.


« La bientraitance est une culture inspirant les actions individuelles et les relations collectives au sein d’un établissement ou d’un service.(…) La recherche de bientraitance est une dynamique qui appelle de la part des professionnels, des usagers et de leurs proches, et des autres parties prenantes de l’intervention, une réflexion et une collaboration continues à la recherche de la meilleure réponse possible à un besoin identifié à un moment donné. » Source ANESM : RBPP Bientraitance - définition et repères pour la mise en œuvre

La prévention de la maltraitance et la promotion de la bientraitance constituent un élément majeur de l’accompagnement dans nos établissements et services. Des actions spécifiques à l’attention des personnels sont régulièrement mises en œuvre, afin de faciliter l’identification et la résolution de difficultés éventuelles et de conforter les personnels dans leurs bonnes pratiques.

L'ADAPEI-AM a pour buts :

1 - de poursuivre au sein de l'UNAPEI la défense morale et matérielle des personnes en situation de handicap : enfants, adolescents ou adultes présentant une déficience intellectuelle ou psychique, avec ou sans troubles associés ;

2 - d'apporter aux familles ayant un enfant, adolescent ou adulte en situation de handicap l'appui moral et matériel dont elles ont besoin, de développer entre elles un esprit d'entraide et de solidarité, et de les amener à participer activement à la vie associative ;

3 - d’engager toute action de partenariat, de concertation et/ou de médiation visant à favoriser l’intégration et l’exercice de la citoyenneté de la personne en situation de handicap ;

4 - de promouvoir et de mettre en œuvre ce qui peut être nécessaire pour le meilleur développement physique, intellectuel et moral des personnes en situation de handicap, de favoriser leur plein épanouissement et dans toute la mesure du possible, leur insertion professionnelle et sociale. Pour ce faire, elle peut agir auprès des Pouvoirs Publics, Administrations, élus et tous organismes constitués ;

5 - de créer et de gérer des établissements et services appropriés :

- assurant l'éducation, la rééducation, l'adaptation, la formation professionnelle, la mise au travail, l'insertion sociale, l'hébergement et l’accompagnement de la personne en situation de handicap tout au long de son parcours de vie ;

- pratiquant des activités économiques conformes aux objectifs des établissements et services de travail protégé, ainsi que toute autre activité qui serait prévue par la loi ;

- organisant toutes activités dans le cadre des loisirs de la personne en situation de handicap.

Imprimer

histoire

En 1966 le Congrès et l'Assemblée Générale de l'UNAPEI se sont tenus à Nice.
L'ADAPEI des Alpes-Maritimes était au premier plan de cette manifestation.

Notre histoire

Quand on s’apprête à fêter les 60 ans d’existence de l’ADAPEI-AM, et qu’on se penche sur le passé, force est de constater qu’avant 1955, date de naissance de notre association, la personne handicapée mentale n’avait pas d’existence « officielle ». Ses difficultés, comme les problèmes qui la touchent, aussi bien socialement qu’affectivement, ne sont pas reconnus. Rien n’existe ou presque, aucune structure, aucun service, aucun établissement d’accueil. Souvent, face à l’indifférence générale, les parents, isolés, cachent leur enfant aux yeux des autres que la différence et la vue du handicap dérangent.

Deux parents, Madame SEVAL à Cannes et le Docteur THAON à Nice, décident de réagir face à cette situation qui n’est plus supportable. Bravant les interdits et les idées reçues, ils rassemblent quelques bonnes volontés et posent les bases d’une jeune et fragile association de parents. Grâce à cette initiative sans précédent dans notre région, une formidable impulsion est donnée, qui va permettre, lentement mais sûrement, d’agir sur les mentalités qu’il faut changer, sur les administrations qu’il faut convaincre.

Soixante ans déjà,

Soixante ans d’efforts inlassables durant lesquels l’ADAPEI-AM n’a jamais perdu de vue les raisons de son existence. C’est ainsi que depuis sa création, dans un souci de promouvoir tous les potentiels des personnes handicapées mentales, l’ADAPEI-AM développe et ouvre sur l’ensemble du département des Alpes-Maritimes des lieux d’accueil et d’accompagnement diversifiés, en vue d’adapter ses modes de prise en charge à l’évolution des besoins des personnes accueillies. Il faudra attendre 1961 pour que le premier centre de rééducation pour enfants de notre département soit construit par l’Association, pour l’accueil de 16 enfants.

  • De 1961 à 1972 l’ADAPEI-AM prend son essor et sa dimension départementale en créant des sections à GRASSE, ANTIBES et MENTON, après celles de NICE et CANNES. En 1967 le premier CAT du département « JEAN MEDECIN » ouvre ses portes à NICE, suivi en 1969 du CAT « PHILIPPE BEGUE » à CANNES.
  • La construction de l’IME PIERRE MERLI à ANTIBES débute en 1972.
  • De 1972 à 1977 la politique de création d’établissements se poursuit : 1974 CAT DE ALBERTI à l’Est de NICE 1975 Foyer de vie de MALBOSC à GRASSE
  • 1976 CAT LEO MAZON à MENTON 1977 Foyer d’HEBERGEMENT EPANOUIR à CANNES Dans cette période, la loi d’orientation de 1975 reconnaît officiellement les droits de la personne handicapée mentale.
  • Après une période de consolidation de 1977 à 1980, l’ADAPEI-AM poursuit son développement : 1981 et 1982 Le foyer d’hébergement TORRINI et ses appartements satellites ouvrent à NICE.
  • 1982 Le CAT « LES MAURETTES » est implanté sur la zone industrielle de VILLENEUVE-LOUBET.
  • 1983 L'IMPro et le SESSAD « JACQUELINE WEISWEILLER » ouvrent à ANTIBES.
  • 1984 Le CAT et le foyer d’hébergement ouvrent à la ROQUETTE-SUR-SIAGNE.
  • 1985 Ouverture du foyer « LES LUCIOLES » à MENTON.
  • 1987 Le foyer et le CAJ «  LE ROC » ouvrent à ANTIBES.
  • 1988 Ouverture de La MAS des FONTAINES à la BRIGUE.
  • 1989 Le CAJ LE TRIDENT ouvre à NICE.
  • 1990 Ouverture du foyer et du CAJ « LA MADELEINE » à NICE.
  • 1991 Création de Sections d’Accompagnement Spécialisé dans tous les CAT.
  • 1993 Ouverture d’un SAVS à CANNES.
  • 1996 Ouverture de la MAS de « CANTA GALET » à NICE.
  • 2008 Ouverture du foyer « MICHELLE DARTY » à CANNES.
  • 2013 Le foyer pour personnes handicapées mentales vieillissantes « LES PALMIERS » ouvre au CANNET.

Cette dynamique de développement permet d’identifier l’ADAPEI-AM, dans le Département des Alpes-Maritimes, en tant que promoteur innovateur dans son secteur d’activité.

Imprimer