histoire

En 1966 le Congrès et l'Assemblée Générale de l'UNAPEI se sont tenus à Nice.
L'ADAPEI des Alpes-Maritimes était au premier plan de cette manifestation.

Notre histoire

Quand on s’apprête à fêter les 60 ans d’existence de l’ADAPEI-AM, et qu’on se penche sur le passé, force est de constater qu’avant 1955, date de naissance de notre association, la personne handicapée mentale n’avait pas d’existence « officielle ». Ses difficultés, comme les problèmes qui la touchent, aussi bien socialement qu’affectivement, ne sont pas reconnus. Rien n’existe ou presque, aucune structure, aucun service, aucun établissement d’accueil. Souvent, face à l’indifférence générale, les parents, isolés, cachent leur enfant aux yeux des autres que la différence et la vue du handicap dérangent.

Deux parents, Madame SEVAL à Cannes et le Docteur THAON à Nice, décident de réagir face à cette situation qui n’est plus supportable. Bravant les interdits et les idées reçues, ils rassemblent quelques bonnes volontés et posent les bases d’une jeune et fragile association de parents. Grâce à cette initiative sans précédent dans notre région, une formidable impulsion est donnée, qui va permettre, lentement mais sûrement, d’agir sur les mentalités qu’il faut changer, sur les administrations qu’il faut convaincre.

Soixante ans déjà,

Soixante ans d’efforts inlassables durant lesquels l’ADAPEI-AM n’a jamais perdu de vue les raisons de son existence. C’est ainsi que depuis sa création, dans un souci de promouvoir tous les potentiels des personnes handicapées mentales, l’ADAPEI-AM développe et ouvre sur l’ensemble du département des Alpes-Maritimes des lieux d’accueil et d’accompagnement diversifiés, en vue d’adapter ses modes de prise en charge à l’évolution des besoins des personnes accueillies. Il faudra attendre 1961 pour que le premier centre de rééducation pour enfants de notre département soit construit par l’Association, pour l’accueil de 16 enfants.

  • De 1961 à 1972 l’ADAPEI-AM prend son essor et sa dimension départementale en créant des sections à GRASSE, ANTIBES et MENTON, après celles de NICE et CANNES. En 1967 le premier CAT du département « JEAN MEDECIN » ouvre ses portes à NICE, suivi en 1969 du CAT « PHILIPPE BEGUE » à CANNES.
  • La construction de l’IME PIERRE MERLI à ANTIBES débute en 1972.
  • De 1972 à 1977 la politique de création d’établissements se poursuit : 1974 CAT DE ALBERTI à l’Est de NICE 1975 Foyer de vie de MALBOSC à GRASSE
  • 1976 CAT LEO MAZON à MENTON 1977 Foyer d’HEBERGEMENT EPANOUIR à CANNES Dans cette période, la loi d’orientation de 1975 reconnaît officiellement les droits de la personne handicapée mentale.
  • Après une période de consolidation de 1977 à 1980, l’ADAPEI-AM poursuit son développement : 1981 et 1982 Le foyer d’hébergement TORRINI et ses appartements satellites ouvrent à NICE.
  • 1982 Le CAT « LES MAURETTES » est implanté sur la zone industrielle de VILLENEUVE-LOUBET.
  • 1983 L'IMPro et le SESSAD « JACQUELINE WEISWEILLER » ouvrent à ANTIBES.
  • 1984 Le CAT et le foyer d’hébergement ouvrent à la ROQUETTE-SUR-SIAGNE.
  • 1985 Ouverture du foyer « LES LUCIOLES » à MENTON.
  • 1987 Le foyer et le CAJ «  LE ROC » ouvrent à ANTIBES.
  • 1988 Ouverture de La MAS des FONTAINES à la BRIGUE.
  • 1989 Le CAJ LE TRIDENT ouvre à NICE.
  • 1990 Ouverture du foyer et du CAJ « LA MADELEINE » à NICE.
  • 1991 Création de Sections d’Accompagnement Spécialisé dans tous les CAT.
  • 1993 Ouverture d’un SAVS à CANNES.
  • 1996 Ouverture de la MAS de « CANTA GALET » à NICE.
  • 2008 Ouverture du foyer « MICHELLE DARTY » à CANNES.
  • 2013 Le foyer pour personnes handicapées mentales vieillissantes « LES PALMIERS » ouvre au CANNET.

Cette dynamique de développement permet d’identifier l’ADAPEI-AM, dans le Département des Alpes-Maritimes, en tant que promoteur innovateur dans son secteur d’activité.

Imprimer