Organisation territoriale


L’Association s’est toujours mobilisée pour répondre aux besoins des personnes en situation de handicap, s’adapter aux évolutions sociétales, aux politiques publiques, trouver des solutions, aider les familles, améliorer continument les prestations offertes aux personnes accueillies et accompagnées.

C’est ainsi que dès 1984, l’Association impulse la création de complexes d’établissements sur un même bassin géographique. Ces complexes regroupaient sous l’autorité d’un seul responsable un ensemble de structures (exemple : ESAT, Foyer d’hébergement, foyer éclaté, SAVS, CAJ, foyer de vie) offrant aux personnes accompagnées et à leurs familles une palette de services de proximité.

Au début des années 2000 l’ADAPEI-AM comptait 6 complexes d’établissements répartis sur les secteurs géographiques de Menton, Nice-Est, Nice-Ouest, Antibes, Cannes et la Roquette-sur-Siagne. L’IME Pierre MERLI, les deux MAS, ainsi que le Foyer de vie de Malbosc complétaient la palette d’offre d’accompagnement au niveau associatif.

Ces dernières années le contexte de crise économique a eu pour conséquence d’impacter le fonctionnement de nos établissements et services particulièrement sensibles aux évolutions des financements publics. En ce qui concerne l’ADAPEI-AM cette restriction des crédits alloués s’est accentuée à compter de 2009 avec le gel des financements alloués par le Conseil Général des ALPES-MARITIMES et par la conclusion d’un Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens (CPOM), signé en avril 2013, prévoyant une réduction de 10 % de la masse budgétaire nette sur une période de 5 ans (2013 – 2017).

L’évolution des politiques publiques a introduit de nouvelles contraintes qui impliquent pour l’ADAPEI-AM de renforcer l’efficience de son fonctionnement pour optimiser l’utilisation des ressources dont elle dispose tout en préservant la qualité des prestations délivrées aux personnes handicapées.

Dans ce contexte budgétaire tendu et de raréfaction des ressources, l’ADAPEI-AM a choisi de lancer en 2011 une étude sur le regroupement des complexes de Nice.

Cette étude a montré que bien que pertinents lorsqu’ils ont été créés, les complexes sont à ce jour de taille insuffisante. Le regroupement sur un territoire élargi permettrait de créer des synergies plus importantes par la mise en commun de moyens et de forces de travail de façon à pérenniser les capacités d’accueil, les modes d’accompagnement et de développer les activités tout en réduisant les coûts de fonctionnement.

Ce projet s’est concrétisé au 1er janvier 2012, date de la mise en place du Territoire de Nice, qui s’est matérialisé par le regroupement des 2 ESAT existants sous la nouvelle entité « ESATITUDE NICE », et de la réunion des structures d’habitat, d’accompagnement et d’accueil de jour sous une direction unique.

Fort de ses 2 années d’existence, ce modèle a confirmé sa viabilité, sa performance opérationnelle, et enfin sa dimension éthique respectant la place de l’usager au sein d’un dispositif élargi.

Cette expérimentation réussie du Territoire de Nice a validé l’orientation stratégique décidée par l’Association, et offre un schéma de fonctionnement modélisable.

En conséquence pour s’adapter à l’évolution de son environnement, l’Association a décidé de passer de la notion de « complexe » à la notion de « territoire »  en répartissant l’ensemble de ses activités au sein de deux entités, dans la mesure où il présente l’avantage de mutualiser les moyens sur un périmètre élargi, d’offrir une souplesse en matière de parcours des personnes accueillies, d’élargir les possibilités de réponse aux besoins et les perspectives de développement.

Cette orientation était complétée par le passage de la notion d’établissement et services à la notion de pôle métiers, regroupant de façon cohérente les métiers exercés à l’intérieur des territoires, l’établissement devenant un lieu géographique d’exercice.

Enfin, il était décidé de regrouper les fonctions supports en comptabilité paie et ressources humaines disséminées dans les établissements au Siège Social, et de mettre certaines fonctions support opérationnelles en transversal au niveau des territoires.

Sur ce fondement le positionnement des structures associatives sur l’Est et l’Ouest du département a conduit à envisager la mise en place de deux grands pôles organisationnels déclinés sur des bases géographiques :

  • Le Territoire de l’Est dénommé « TERRITOIRE RIVIERA NICE-MENTON » ;
  • Le Territoire de l’Ouest dénommé « TERRITOIRE OUEST AZUR ».

Au 1er janvier 2014, le regroupement des agréments des structures d’accueil et d’habitat placées sous le contrôle du Conseil Général des Alpes-Maritimes a concerné le Territoire de l’Est et a permis l’intégration des structures de Menton sous un nom commun : Structures d’accueil et d’habitat du « Territoire Riviera Nice-Menton ».

Pour l’ouest du département la création d’un territoire élargi couvrant les zones d’Antibes, Cannes/Le Cannet, La Roquette-sur-Siagne et Grasse a été autorisée par le Conseil Général des Alpes-Maritimes le 1er janvier 2015 par arrêtés de regroupement des agréments des structures d’accueil et d’habitat.

Le Territoire Ouest Azur est donc l’opportunité de finaliser une organisation et une gestion harmonisée au sein d’un secteur géographique donné, de réaliser des économies d’échelle afin de pérenniser la qualité de l’action associative présente et à venir dans un contexte de contrainte marquée et durable.

Télécharger le tableau des structures par territoire

Imprimer